Contact architecte
Menu
Retour

Nous appeler

02 49 88 42 85

Formulaire de contact

Contactez-nous

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Anticiper des finitions soignées pour réussir son bardage bois extérieur

Anticiper des finitions soignées pour réussir son bardage bois extérieur

Le 24 septembre 2020
Anticiper des finitions soignées pour réussir son bardage bois extérieur

Le choix de l’essence est la première question à se poser. Quel sera son aspect à court, à moyen et à long terme ? Quelle sera se tenue dans le temps ? Souhaitez-vous le laisser griser ou pas, le vernir, le peindre ? Pour quel coût ?

Les essences sont multiples allant du douglas au mélèze, en passant par le châtaigner ou des produits plus exotiques (padouk, iroko, meranti…) voir nouveau, aux procédés de transformation reconnus (Accoya®, Bambou Moso®…). Chaque bois par sa composition naturelle et sa structure comme élément vivant ou transformé a une capacité à résister aux temps, à absorber les variations climatiques (températures, humidité, parasites se nourrissants du bois et autres champignons…) donc à se dilater et à proposer une texture plus ou moins lisses, plus ou moins nervurée.

Nous vous conseillons de vous rapprocher d’un professionnel (artisan menuisier, charpentier ou d’une scierie) proche de la localisation de votre projet. Une essence est souvent plus adéquate ou en corrélation dans un secteur donné, et selon votre choix, de le recouvrir ou pas d’un vernis, d’une lasure, d’un traitement plus ou moins incolore voir d’une peinture. Le recouvrir ou l’auto-protégé c’est s’engager à des travaux d’entretien plus ou moins fréquents en concordance au produit utilisé, à sa couleur et son exposition (soleil, vent, partie ombragée sous des arbres…). Ce choix doit être réfléchi mais nous préconisons au maximum de conserver son aspect naturel.

Réussir la pose d’un bardage c’est anticiper les vides et les découpes

Ce sont les ouvertures, soit les portes et les fenêtres d’un point de vue simpliste, les vides ; qui participent à une lecture réussie et une esthétique irréprochable d’un bardage. Qu’il soit horizontal et/ou vertical, la pose de celui-ci doit anticiper les découpes au droit des ouvertures.

D’un point de vue général, il faut éviter de minimiser ou de réduire la largeur d’une lame ou scier la lame initiale dans sa longueur. Ici, la dimension choisie est en proportion avec le dessin global et la volonté d’élancer vers le ciel les volumes bâtis. La tolérance d’une découpe dans sa longueur doit-être inférieur au tiers de sa largeur. Au-delà de cette proportion c’est fragiliser la lame et proposer un aspect dit « en queue de billard ». De plus si l’aplomb n’est pas parfaitement réalisé, c’est accentuer cette problématique avec un aspect inesthétique en résultat.

Il faut préserver au maximum les dimensions soit la largeur des lames initiales. Pour garantir ce résultat, il faut calepiner la pose en jouant sur les intervalles plus ou moins espacés et de manière sensible soit sur plusieurs interstices, soit du demi-millimètre au millimètre : les vides sont primordiaux autant que les parties pleines.

Les tableaux des ouvertures, compris sous face de linteau, comme vecteur d’une finition réussie et de la finesse du dessin global du projet

Le tableau d’une ouverture correspond à la partie encastrée des murs extérieurs au droit d’une baie (portes, fenêtres fixes ou ouvrantes). Le linteau est la partie supérieure de l’ouverture soit sa poutre soutenant le haut du mur.

Pour la pose verticale, selon l’implantation de la menuiserie allant du nu extérieur d’un mur au nu intérieur d’une pièce, en découle un tableau et une sous face de linteau, plus ou moins prononcé. Le retour de bardage est envisageable mais doit être particulièrement soignée.

La simplicité ou la facilité de mise en œuvre, tout en garantissant une esthétique acceptable, est de prévoir une tôle pliée. De couleur identique à celle des menuiseries ou au contraire de teinte différente elle participe au dynamisme de la façade/volumétrie.

Les lames de la façade doivent passer devant celles du tableau, évitant ainsi les baguettes d’angle disgracieuses. Un débord plus important au niveau du linteau formant « une goutte d’eau » minimise les coulures et/ou aléas d’infiltrations. Les extrémités des lames proches du linteau doivent être réalisées avec une coupe en biseau (en bais) limitant les remontées par capillarité de l’eau en suspension (goutte d’eau). Une partie sciée c’est une partie fragilisée, sujette aux pourrissements ou aux détériorations soit la combinaison des effets de l’eau et de l’air à long terme.

Pour finir, l’appuis de fenêtre, selon sa nature, peut-être plus ou moins saillant, soit recouvrant le haut des lames des allèges et plus ou moins accentués sur les côtés, vu de face. Pour certaines poses (horizontales) et selon la nature du bois posé, il peut se confondre au bardage, derrière l’enveloppe en bois.

Le bois comme matériaux biosourcés : vigilance sur sa traçabilité.

L’utilisation du bois est encouragée que ce soit pour le bardage extérieur ou l’aménagement des jardins. Cependant, son utilisation doit être raisonnée afin d’éviter de contribuer à la déforestation massive engendrée par l’utilisation de bois exotique. Il est souhaité ici de connaître l’origine des bois utilisés, et de favoriser les forêts bien gérées. Le choix des matériaux se fera selon des critères tels que : accessibilité à proximité, énergie minimum à la fabrication, adaptabilité à l’environnement naturel et traditionnel, durabilité, économie…

Il est souhaitable qu’ils répondent à certains labels

-          PEFC (The Pan European Forest Council), label de traçabilité des bois issus de forêts gérées.

-          FSC (Forest Stewardship Council) qui certifie une gestion écologique des forêts

L’utilisation d’autres matériaux nouveaux et performants sur le plan énergétique est encouragée tel que le bois traité ou transformé naturellement regroupant à eux seul plusieurs certifications ou labels.

Réalisation d'une bardage bois vertical en pose verticale pour un projet de construction d'une maison individuelle en ossature bois à Guichen - Pon-Réan (Ile-et-Vilaine).

Pour la réalisation de sa résidence principale, située en Ille et Vilaine sur la communauté de communes des Vallons de Haute Bretagne, au sud-ouest de Rennes, Monsieur G. a fait appel à nos services (agence KABANE) pour concevoir sa résidence principale d’une superficie habitable de 135m² (T4) sur deux niveaux (rez-de-chaussée + combles).

Cette maison en ossature bois aux lignes pures et contemporaines reprend pour son compte une lecture actuelle tout en proposant un dialogue avec l’architecture dite « traditionnelle ou régionale » environnante. La réussite de ce projet face aux attentes esthétiques de la maitrise d’ouvrage était, pour son enveloppe, au-delà de la qualité des détails et des finitions, d’offrir un parement bois aux lames verticales fines, légèrement ajourées, sans dénaturer la finesse voulue des premières esquisses.

Pour ce projet, la raboterie ORLO à Liffré, à proximité de notre chantier et en concordance au coût de construction et au budget du client a proposé un douglas de classe 3 au profil aéro sans chanfrein de 120mm de large et 21mm d’épaisseur.

S'agissant du calepinage du bardage, il a été décidé de partir de l’axe du faîtage du corps principal soit la façade-pignon donnant sur la rue, englobant la porte d’entrée puis se retourner sur les autres façades soit le long de l’enveloppe globale du projet.

En habillage des tableaux  et en concertation avec le poseur, le choix s’est porté sur la pose des mêmes lames. Aussi les menuiseries ont été prévues préalablement par une implantation à mi-épaisseur du mur.

Vous souhaitez réaliser un projet contemporain alliant ossature bois, pose d’un bardage vertical ou horizontal en bois, une architecture soucieuse de l’environnement aux capacités thermiques et esthétiques reconnues et durables.


KABANE est à votre disposition et à votre écoute pour échanger sur votre futur projet, que ce soit une maison, une extension et/ou une surélévation, et vous mettra en relation avec nos partenaires afin de garantir vos attentes tant au niveau de l’usage, de l’esthétisme que du point de vue budgétaire.